Musée Vasa

Français

Le Vasa est le seul vaisseau du XVIIème siècle au monde a avoir été conservé. La découverte de plus de 95 % des pièces d'origine et de centaines de sculptures ciselées à bord du Vasa en fait un trésor unique et l'une des attractions touristiques les plus populaires au monde.

Le vaisseau est exposé à Stockholm, dans un musée construit spécialement à cet effet et abritant en outre neuf expositions connexes, un magasin bien achalandé et un restaurant de luxe. Le film sur le Vasa peut être projeté en seize langues. Le musée Vasa attire plus de visiteurs que n'importe quel autre musée en Scandinavie. Cela vaut la peine de venir à Stockholm rien que pour visiter le Vasa!

LE NAUFRAGE DU VASA

Le 10 août 1628, un grand navire de guerre a appareillé depuis le port de Stockholm. C’était le Vasa, qui venait d’être construit et qui avait été baptisé ainsi parce qu’il portait le blason de la dynastie régnante suédoise. Pour marquer la solennité de l'événement, une salve fut tirée dans le port par les canons bordant ses flancs.

Alors que l'imposant vaisseau faisait lentement route vers l'entrée du port, une rafale de vent l'atteignit. Le Vasa se mit à gîter, puis se redressa. Une deuxième rafale coucha le vaisseau sur son flanc. L'eau s'engouffra par les sabords ouverts. Le Vasa coula, entraînant avec lui entre 30 et 50 des 150 membres d'équipage. Cette tragédie eut lieu 333 années avant le renflouage du Vasa.

LE LIBÉRATEUR

Anders Franzén, archéologue et ingénieur, commença sa quête personnelle du Vasa au début des années 50. Depuis son enfance, il était fasciné par les épaves se trouvant près de chez ses parents dans l'archipel de Stockholm. Le taret (Teredo navilis), qui dévore les épaves en bois dans les eaux salées, ne survit pas dans les eaux saumâtres de la Baltique. Anders Franzén découvrit l'importance de ce fait pour les bateaux coulés dans la mer Baltique. En 1956, il retrouva
le Vasa.

IMPOSANT POUR SON ÉPOQUE

Le Vasa avait été construit à Stockholm sous la direction de l'architecte hollandais Henrik Hybertsson. Ce dernier était assisté par des charpentiers, des menuisiers, des sculpteurs, des peintres, des vitriers, des voiliers, des forgerons et bien d'autres artisans. En tout, plus de quatre cents personnes travaillèrent à la construction du Vasa. Le vaisseau fut construit sur l'ordre de Gustave II Adolphe, roi de Suède. La construction prit environ deux ans. Le vaisseau disposait de trois mâts, supportait dix voiles, mesurait 52 mètres de la tête de
mât à la quille et 69 mètres de la poupe à la proue, et pesait 1200 tonnes. À sa mise à flot, il était le bateau le plus puissant jamais construit.

QUE S'EST-IL PASSÉ?

De nos jours, nous sommes en mesure de calculer exactement comment un bateau doit être conçu pour bien tenir la mer. Au 17ème siècle, les architectes utilisaient des tables contenant les mesures qui avaient bien fonctionné dans le passé. Nous savons, grâce à des documents d'époque, que les plans du Vasa furent modifiés après le commencement des travaux.

Le roi voulait que le nombre de canons à bord fût plus important que sur les autres navires. Du coup, les dimensions prévues pour le vaisseau ne correspondaient plus et les constructeurs étaient dépassés par les événements. Le Vasa fut construit avec une superstructure haute, incluant deux ponts pour les canons. Le fond du navire fut rempli par de grosses pierres qui servaient de ballast pour le garder d'aplomb dans l'eau. Mais la partie supérieure du Vasa était
trop lourde et les 120 tonnes de ballast qu'il transportait étaient insuffisantes pour compenser.

POURQUOI LE VASA FUT-IL CONSTRUIT ?

Le Vasa devait être le fleuron de la flotte du roi de Suède, avec ses 64 canons, la plupart d'entre eux de 24 livres (tirant des boulets pesant 24 livres, plus de 11 kg). La Suède possédait environ vingt navires de combat, mais aucun avec autant de canons, et surtout pas avec des canons aussi lourds que ceux du Vasa.

Le Vasa aurait probablement mis les voiles sur la Pologne qui fut le principal ennemi de la Suède pendant de longues années. La Pologne était régie par le roi Sigismund, un cousin du roi de Suède (ils avaient le même grand-père paternel). Sigismund avait été roi de Suède, mais fut destitué à cause de sa foi catholique.

APRÈS LE RENFLOUAGE DU VASA

Après de nombreuses années de préparatifs, le Vasa fendit la surface de l'eau le 24 avril 1961. Il fallait maintenant le protéger. Une épave ayant séjournée aussi longtemps sous l'eau doit impérativement être traitée pour éviter que la charpente ne se décompose et tombe en morceaux.

Pendant que les experts travaillaient à rechercher une méthode de conservation appropriée, le Vasa fut d'abord continuellement arrosé à l'eau. La protection choisie fut le polyéthylène glycol (PEG), un produit cireux soluble à l'eau qui pénètre lentement dans le bois, remplaçant l'eau. L'arrosage avec le PEG a duré de nombreuses années.

LES SCULPTURES

Avec le Vasa furent également récupérés plus de 14 000 objets en bois, notamment 700 sculptures. Ils furent traités un par un et retrouvèrent leur place originale sur le vaisseau. C'était comme un énorme puzzle.

Les navires militaires du dix-septième siècle n'étaient pas seulement des machines de guerre, mais également des palaces flottants. Les sculptures récupérées portaient des traces de dorures et de peintures. Des analyses modernes ont montré qu'elles étaient peintes en couleurs vives sur fond rouge. Les sculptures représentent des lions, des héros bibliques, des empereurs romains, des créatures des mers, des dieux grecs, etc. Leur raison d'être était de glorifier le monarque suédois et d'exprimer sa puissance, sa culture et ses ambitions politiques.

QUEL EST L'ÉTAT DU VASA AUJOURD'HUI ?

La maintenance et l'entretien du Vasa représentent une tâche constante. Sa préservation dépend principalement de la stabilité du climat. Pendant l'immersion de l'épave, la rouille a mangé les pièces en acier, la carcasse en chêne a noirci. À la fin, elle était seulement tenue par les chevilles en bois. Des polluants dans l'eau ont formé de grandes quantités de sulfure qui a pénétré le bois. Aujourd'hui, le sulfure réagit au contact de l'oxygène en se transformant en acide sulfurique. L'acide attaque le bois, mais ne représente aucun danger pour les visiteurs du musée. Les recherches sur la préservation à long terme du Vasa se poursuivent.

VASA, LA MACHINE À REMONTER LE TEMPS

Lorsque le Vasa sombra, le temps, pour lui, s'arrêta. Ce qui a été récupéré en 1961 était une pièce vierge du XVIIème siècle. Chacun des milliers d'objets remontés a une histoire à raconter. Les ossements des membres de l'équipage, leurs biens et l'équipement du bateau ont également été retrouvés parmi tous les autres objets. 

Dans la vase et le limon recouvrant le fond du Vasa, les archéologues ont retrouvé les six voiles qui n'étaient pas hissées au moment du drame. Ce sont les plus vieilles voiles du monde. Avant leur conservation, elles étaient plus fragiles qu'une toile d'araignée. Les recherches continuent sur le site. De nombreux objets uniques au monde sont exposés dans le musée et font revivre un âge révolu et sa population.

VISITE DU MUSÉE VASA

Horaires d'ouverture

Du 2 janvier au 31 mai et du 1er septembre au 30 décembre de 10h à 17h,
le mercredi de 10h à 20h 
(Vasa Restaurant de 10h à 16h)

Du 1er juin au 31 août de 8h30 à 18h
(Vasa Restaurant de 9h30 à 17h30)

Le 31 décembre de 10h à 15h
(Vasa Restaurant de 11h30 à 14h)

Fermé les 1er janvier et du 23 au 25 décembre

Prix d'entrée

Adultes 130 SEK
Enfants (de 0 à 18 ans) 0 SEK
Étudiants (sur présentation de la carte d'étudiant seulement) 100 SEK

Des visites du musée en anglais ont lieu plusieurs fois par jour.
Les visites pour les groupes de plus de 9 personnes doivent être
réservées à l'avance.

Visite guidée en francais quotidiennement entre les dates
01/06 - 31/08 à 14h30.

Si vous désirez réserver une visite, nous vous prions de contacter notre office de réservations: bokningen.vasa@maritima.se

Le film sur le Vasa est projeté avec des sous-titres anglais toutes les heures, tous les jours.

Les projections en d'autres langues peuvent être réservées à l'avance. Pour effectuer une réservation, envoyez un message électronique à l'adresse suivante: bokningen.vasa@maritima.se

Comment se rendre au musée Vasa 

Le musée se situe sur l’île de Djurgården, sur la droite après la traversée du pont Djurgårdsbron.
L'adresse de visite est Galärvarvsvägen 14 à Stockholm.
Accès piéton depuis la gare centrale de Stockholm (Stockholms centralstation) (30 minutes) ou depuis la station de métro de Karlaplan (10 minutes).
Le tramway 7 depuis Sergels torg/Hamngatan jusqu'à l'arrêt Nordiska museet/Vasamuseet.
Le bus 69 depuis la gare centrale de Stockholm ou depuis Sergels torg jusqu'à l'arrêt Djurgårdsbron.
Le bus 44 depuis Karlaplan jusqu'à l'arrêt Nordiska museet/Vasamuseet.
Le ferry en direction de Djurgården depuis Slussen/Gamla stan et, durant la période de l'été, aussi depuis Nybroplan.

Djurgården

Naguère un terrain de chasse royal, l'île de Djurgården est maintenant un fantastique parc de loisirs et de divertissement en plein centre de Stockholm, accueillant des millions de visiteurs chaque année. L'île abrite Skansen, le premier musée en plein air du monde, Junibacken, musée où figurent les personnages merveilleux des livres pour enfants d'Astrid Lindgren, le parc d'attractions Gröna Lund, le musée Vasa, etc.

Autocars

Un parking est à disposition des cars devant le musée.

Voiture

Les places de parking sont rares à Djurgården. Il est plus simple de chercher un parking avant le pont, à Strandvägen ou Narvavägen.